Le simple plan du Salut de Dieu

 

Cher(e) ami(e),
Ce que vous êtes en train de lire est une bonne nouvelle. Elle commence par une question surprenante : « Où iriez-vous si vous mourriez ce soir » ? Y avez-vous pensé… Reconnaissez que si cette question est la plus importante que vous puissiez vous poser car elle concerne votre éternité, les réponses que vous lui accordez sont bien souvent évasives.
« Etes vous sauvé ? » C’est à dire êtes-vous sûr d’aller au ciel à votre mort. Je ne vous demande pas si vous êtes de telle ou telle religion. Non, il s’agit de savoir si vous êtes sauvé… Dieu nous a donné, le seul plan de Salut qui n’ait jamais existé ; ce plan est simple, et vous pouvez être sauvé aujourd’hui même !
Dans l’Evangile de Luc chapitre 13v 23 quelqu’un demandait au Christ : « Seigneur n’y a-t-il que peu de gens qui soient sauvés ? », et Jésus répondit : « Efforcez-vous d’entrer par la porte étroite car je vous le dis, beaucoup chercheront à entrer, et ne le pourront pas ». Et Jésus précisera dans l’Evangile de Jean chapitre 10v 7 et 9 : « En Vérité, en Vérité… Je suis la porte, si quelqu’un entre par moi, il sera sauvé ».
Pourquoi la porte est-elle étroite ? Parce que les gens « enflés » d’orgueil devant Dieu, estimant n’avoir rien à se faire pardonner, ne peuvent y passer. Dans l’épître de Paul aux Romains chapitre 3v 10 nous lisons en effet : « Il n’y a point de juste, pas même un seul ». Un peu plus loin, nous lisons : « Il n’y a point de distinction, car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu » (Romains 3v 23).
En effet qui peut dire avec un minimum d’honnêteté qu’il n’a jamais péché ? Or Dieu dit que : « le salaire du péché, c’est la mort » (Romains 6v23). Là encore qui peut nier que la mort est devant lui ? La science, la médecine, la recherche progressent, mais toujours pas de solution face à cette inéluctable réalité.  Même si on ne veut pas y penser, c'est la seule chose sûre ici bas. Cela est terrible, mais pourtant vrai… D’autant qu’elle peut frapper à n’importe quel moment, dans n’importe quelle circonstance.
L’Evangile, la Bonne Nouvelle, c'est que Dieu vous propose une autre alternative : La vie, et la vie éternelle ! Il dit "j'ai mis devant toi, la mort et la vie, choisis la vie afin que tu vives" !
La Bonne Nouvelle, c’est que malgré vos péchés, Dieu vous aime tellement, qu’il est venu sur cette terre en la personne de Jésus-Christ, pour subir à votre place le jugement que méritaient vos péchés. Enigmatique ? Pas tant que cela ; permettez-moi d’illustrer la chose :
On raconte qu’il y avait à Casablanca un juge connu dans tout le pays pour son honnêteté et sa grande impartialité. Un jour se présente au tribunal une jeune fille poursuivie pour un acte illégal. Le juge assis, pointe son doigt vers elle et lui dit : « Mademoiselle, vous reconnaissez-vous coupable des faits qui vous sont reprochés ?      « Monsieur le président, oui je me reconnais coupable, mais je n ai pas les moyens de payer l’amende de 50 000 dirhams ».
Il répète : « reconnaissez-vous les faits oui ou non ? ». « Oui ». « Alors vous devez payer l’amende !».
La séance est levée, le juge enlève sa robe et sort… pour se diriger vers la trésorerie et payer les 50 000 dirhams que doit payer la jeune fille. Pourquoi ? Parce que cette jeune fille n’est autre que sa propre fille, et qu’il est un père plein d’amour. En tant que juste juge,
il ne peut passer outre et laisser sa fille libre, mais étant plein de miséricorde et d’amour pour sa fille, il paie lui-même la dette,
conciliant ainsi sa justice et son amour.
Dieu a fait exactement la même chose ! C'est pour vous personnellement, pour chacun de vos péchés, que Jésus a enduré les coups, les moqueries et la crucifixion. Il est mort à votre place. Cette illustration nous montre les attributs de Dieu : il est saint et juste juge, mais il est aussi Amour. Autant il déteste le péché, autant il vous aime. Sur la croix du calvaire sur laquelle Jésus a été crucifié ; la sainteté, la justice et l’amour de Dieu se sont manifestés à leur paroxysme.
Concrètement cela signifie que Dieu vous aime, et qu’il a donc payé votre dette, votre place pour le ciel ! A vous de décider si vous voulez ou non accepter ce cadeau gratuit. Si vous n’en voulez pas, alors Dieu respectera votre choix. Alors choisissez la vie, afin que vous viviez ! Choisir la vie éternelle, c'est accepter et recevoir la grâce et le pardon de Dieu dès à présent.
Comment la recevoir me demanderez-vous ?
C’est l’Evangile de Jean chapitre 1v 12 nous donne la réponse : ce passage nous dit de Jésus qu’il est la lumière du monde : « A tous ceux qui l’ont reçu : à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu ».
Nous voyons ici comment recevoir la lumière : en croyant en son Nom !
Après la résurrection du Seigneur, dans la ville de Philippe ; le geôlier d’une prison demanda à ses deux prisonniers Paul et Silas serviteurs du Seigneur : « Que faut-il que je fasse pour être sauvé ? Ils lui répondirent « Crois au Seigneur Jésus et tu seras sauvé ! » (Actes des apôtres chapitre 16v 31).
Croyez tout simplement en lui, sachant que lui seul est le Messie, le Sauveur, lui seul est mort pour vous. En effet qui d’autre l’a fait pour vous ?
La Bible dit : « Il n’y a de Salut en aucun autre, car il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes,
par lequel nous devions être sauvés » (Actes des apôtres Chapitre 4v 12). Jésus dit aussi qu'il est le seul et unique chemin pour aller à Dieu (Jean 14v 6).
Mais Jésus n'est pas resté dans le tombeau, il a vaincu la mort, il en est revenu, il est ressuscité, désormais il est à la droite de Dieu et il est écrit : « Quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé » (Epître aux Romains chap. 10v 13).
Alors si vous cherchez sincèrement à recevoir le plein pardon de vos péchés et la vie éternelle ; quel que soit l’endroit où vous vous trouvez, vous pouvez à l’instant élever votre cœur à Dieu dans la prière. Sachez que Dieu est impatient de vous sauver, il est écrit : « Dieu notre Sauveur veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la Vérité » (1 Tim 2v 5). Dites lui simplement : « Seigneur, je reconnais que je suis pécheur, j’ai compris que dans ton amour pour moi, tu as tout payé à ma place en mourant sur la croix. Je te demande pardon pour toutes les fois où je t’ai offensé. Aujourd’hui je place ma foi en toi, je te reconnais comme mon Seigneur et mon Sauveur. Amen. »
A présent prenez Dieu au mot ! « Quiconque (cela peut donc être vous) invoquera le nom du Seigneur sera Sauvé ». Le verset dit « sera », et non « pourrait être » ou « sera peut être sauvé ». Vous pouvez donc être sûr de votre Salut, d’ailleurs l’apôtre Jean écrira aussi dans sa 1ère épître au chapitre 5v 13 :
« Je vous ai écrit ces choses, afin que vous sachiez que vous avez la vie éternelle, vous qui croyez au nom du Fils de Dieu »
Vous me dites que cela ne peut certainement pas suffire pour être sauvé. C’est pourtant le seul et unique chemin de Salut. A la fin de sa longue agonie sur la croix du calvaire Jésus a pu dire « Tout est accompli». Oui tout est accompli pour votre Salut. Il n’y a rien à ajouter, son sacrifice est parfait. Il ne vous reste plus qu’à faire votre part : lui demander pardon et croire en Lui, de tout votre cœur.
Cher ami, nombreux sont ceux qui ont été sauvés par ce simple plan du Salut. C’est celui de la Parole de Dieu, celui de la Bible. C’est le plan divin. Croyez-le et suivez-le aujourd’hui même !    « Voici maintenant le temps favorable, voici maintenant le jour du Salut » (2 Corinthiens 6v2).
Ne reportez pas cette décision capitale : « Ne te vante pas du lendemain, car tu ne sais pas ce qu’un jour peut enfanter » (Proverbe 27v 1).
Si tout ceci n’est pas parfaitement clair, lisez et relisez ce texte en demandant à Dieu de vous aider à le comprendre. Vérifiez dans une Bible tous les versets qui y sont écrits. Ne les mettez pas de côté avant de les avoir bien compris. Votre âme a trop de valeur pour négliger un tel Salut comme le disait Jésus : « Que sert-il à un homme de gagner le monde s’il perd son âme ? » (Marc 8v 36).
Aussi pour conclure, nous vous disons avec l’apôtre Paul : « Nous vous en supplions au nom de Christ, soyez réconciliés avec Dieu !» (2 Corinthiens 5v 20).
Que Dieu vous bénisse
×